Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La tortue à plumes

chroniques, littérature, écriture, mots, passion, ateliers d'écriture, organisatrice d'évènements à Colombes

lumière

Publié le 14 Avril 2021 par la tortue à plumes in 2021, humeur de tortue, mon univers végétal

Mon nom est "lumière", je suis la dernière arrivée et j'ai rejoint mes cousines orchidées.

Nous sommes une vraie tribu, il n'est pas improbable que d'ici peu nous atteignons les deux douzaines.

Nous habitons près des grandes fenêtres quand nous fleurissons et dans la nursery en attendant pour nous donner de la force pour refleurir. Très peu d'engrais, mais des soins quotidiens, de la passion dans ses yeux, dans ses mots, dans ses gestes.

je m'appelle "lumière" pour contrer les ténèbres qui ont assombri l'année 2015.

La France a souffert, eux aussi alors je suis un bouquet d'espoir de foi dans le meilleur. Je n'ai pas le choix,

il faut que je relève le défi et que je sois à la hauteur de ses espérances.

bienvenue dans notre petit monde privilégié

=====

"parce que : mes orchidées ; une autre passion que je dévore des yeux, qui portent des noms et racontent des histoires ainsi que les fleurs, les succulentes, les plantes de la maison, le jardin et surtout perpétrer le jardin de mon enfance."erc

ACTE 2
N.B. publié pour la 1ère fois, le 4 janvier 2016 sur le blog des fleurs et orchidées, en voie de suppression compte tenu du manque de temps pour alimenter le blog. Sans compter qu'il n'y a pas tous les jours d'anecdotes à raconter, ou bien que je ne suis pas encore assez frappadingue pour le faire. 
 
Ma passion ne s'est pas encore émoussée, et qu'à ce jour d'avril 2021 ce sont 30 orchidées qui habitent chez moi. J'en suis à quelques exceptions près à une majorité de Phalaénopsis qui me ravissent toujours et refleurissent depuis de nombreuses années. 
J'aime leur endurance, leur "zénitude" et le regard expressif de leurs labelles tentatrices.
Ma plus grande joie s'appelle "Rosetta et Philae" achetée en sept. 2016, d'où son nom, qui non seulement me fait régulièrement de grandes hampes d'un joli jaune orangé, mais aussi une foultitude de racines et surtout un keiki qui se porte bien.
Chacune a un nom, certaines étiquettes sont effacées...le temps est passé par là et les rempotages et les arrosages.
Certains noms sont liés à des êtres chers disparus, à mes chiens aussi, et à des évènements.
J'ai bien tenté d'autres espèces, parfumées, etc sans grand succès. 
 
Je continuerai à parler de mes orchidées d'ici peu sur le blog de la tortue à plumes : 
www.latortueaplumes.com
dans la catégorie : mon univers végétal
=====
Commenter cet article