Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La tortue à plumes

muguet

1 Mai 2017 , Rédigé par la tortue à plumes Publié dans #PO & ZIE, #humeur de tortue, #muguet

Tu n’as l’air de rien
avec ton petit côté fée Clochette
on te donnerait
“le bon Dieu sans confession”
pourtant tu es unique
et multiple en même temps
ton parfum enivrant
jusqu’à l’extase
amplifiée par ta rareté
nous rend fous,
enfin moi.
 
la rose, la préférée des fleurs,
se décline sous différentes tailles,
sous toutes les couleurs
sous différentes grosseurs
sous tous les parfums
du plus léger au plus entêtant
Son seul vrai défaut
ses épines grandes ou petites
qui font perler au bout de nos doigts
des gouttes de sang
que nous suçons de nos lèvres avides.
 
Muguet, tu n’as pas d’épines,
mais tu es un vrai danger pour nos amis
chiens et chats
un vrai poison !
comment peux-tu être aussi cruel ?
 
Muguet, tu es un rebelle
dans les bois,
sous les arbres,
sous les haies,
dans l’ombre humide
tu te caches pour pousser
comme tu l’entends.
 
Muguet, tu es pingre
tu ne nous offres ton parfum
qu’une fois par an,
et parfois tu boudes
tu ne pousses pas
ou trop tôt ou trop tard
depuis qu’un jour, déjà lointain,
quelqu’un a décidé que tu serais le symbole
Porte-bonheur du 1er mai.
1er mai, jour de la fête du travail.
 
Quel drôle de nom,
puisque ce jour-là,
personne ne travaille,
sauf les marchands de muguet précisément.
Encore que tout change,
le premier mai n’est plus le premier mai
puisqu’une majorité de commerces sont ouverts.
 
Muguet, je m’enivre de toi
de ton parfum unique, inimitable “pour de vrai”
mais léger comme tes clochettes qui tintent sous le vent.
 
Muguet, m’expliqueras-tu un jour
la raison pour laquelle
comme les autres fleurs
voire certains fruits
tu refuses de laisser ton parfum être capturé
par les parfumeurs.
Cette histoire m’a toujours fait sourire.
 
Tu n’es dans les flacons qu’une senteur chimique
recréée de toutes pièces
d’un mélange de différentes fleurs
ou plus simplement un parfum de synthèse.
Adieu la magie…
 
Dior avait, il y a longtemps,
fait un parfum qui te ressemblait tellement
que l’on se laissait prendre.
Puis un jour la formule a changé…
et tu n’étais plus le presque-vrai-muguet
dont on pouvait au long des jours
en gouttes fines
sur le poignet, derrière l’oreille
dans le creux du coude,
profiter comme un premier mai
qui ne se terminerait jamais.
 
Muguet, pourquoi as-tu également
la fâcheuse habitude, dès que tu es coupé
de te crisper tant et tant
que vingt quatre heures après
dans le pire des cas
tes clochettes sont flétries
et ton parfum envolé
sans espoir de retour
avant de longs mois d’attente ?
 
Muguet, ce matin
c’est le jour J. :
Les marchands d’un jour
“ont installé leurs tréteaux
Et tendu des calicots”*
 
Les pots s’alignent,
muguet de serre
muguet des bois
pot de terre
pot de fer
pot plastique
clochettes ouvertes
clochettes fermées
brin de muguet
brins de muguet
une rose pour l’un
un brin de gypsophile pour l’autre.
Les messieurs font leur choix
les dames souvent aussi parfois
lequel choisir
pour la compagne,
pour l’épouse,
pour la maman,
la grand-mère
l’ami ou l’amie.
 
Puis, leur choix fait, rentrent à la maison
et la pièce s’emplit de ton parfum.
Oui, tu es là, je te regarde
je compte tes clochettes
leur nombre a une signification
dont je me moque complètement.
J’ouvre grand mes narines,
je te hume et te respire encore et encore,
j’admire tes grandes feuilles vertes érigées
avec délicatesse mais fierté.
 
Muguet, je te remercie d’être là pour moi.
Porte-moi bonheur s’il te plait pour aujourd’hui
et pour demain
 
Porte bonheur aux autres :
allume leur sourire,
allume leur plaisir,
que ta candeur et ta pureté
nous rassurent et nous apaisent
en ces temps si compliqués.
 
Je te dédie surtout à ceux qui souffrent
que le temps de l’apaisement, de la guérison
vienne vite leur rendre visite.
 
Muguet, je te dis déjà à l’année prochaine.
 
Dis tu voudras bien rester, quelques jours,
tout beau rien que pour moi.
Je te promets qu’au moment voulu,
je te replanterai pour que tu refleurisses quand il sera temps.
=====
En attendant, je suivrai les conseils du fleuriste :
Pour faire remonter la sève et redresser mes clochettes
couchez-moi tous les soirs”
=====
 
merci à l’aimable restaurateur qui, en plus d’un joli menu, dès samedi
offrait à ses clientes un bouquet du muguet de son jardin.
(L'Abri Normand à Gaillon 27)
=====
* Charles Aznavour (les comédiens)
photo personnelle ERC ©tous droits réservés

photo personnelle ERC ©tous droits réservés

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Angelilie 05/05/2017 18:53

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte et un enchantement.N'hésitez pas à venir visiter mon blog. au plaisir