Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par la tortue à plumes

Au bord du volcan
mon cœur est en flammes
au bord du volcan
ta bouche m'affame
au bord du volcan
je ne peux rester calme
au bord du volcan
la lave s'écoule
ma bouche te réclame
mes yeux sont en larmes
au bord du volcan
seule à l'horizon
les fumeroles me pénètrent
même les paupières closes
je sens ta présence
je sens ton absence
j'ai perdu pied
bientôt je vais tomber
de quel côté ?
me laisser happer par le cratère
me laisser glisser sur tes roches brûlantes
mon corps est brûlant
je veux être libre
je veux pouvoir choisir
je veux te séduire
au bord du volcan
ma raison vacille
ma raison s'éteint
enfin je sens ta présence
j'attrape ta main
tu me prends dans tes bras
alors, le volcan qui grondait
soudain se réveille
dans une gerbe éblouissante
nous propulse dans sa danse
nous voici désintégrés
brûlés, entrainés
mais ensemble
main dans la main
pour toujours.
Le volcan a vaincu
nous avons disparu
du bord du volcan
nos âmes voguent
dans un ciel bleu troublant
nos âmes voguent
au-dessus des océans
nos âmes voguent
et comme des enfants
nous nous sourions
nous nous aimons
pour toujours
à jamais
mon amour.
=====

 

photo personnelle ERC © (Islande - Eyjafjallajökull dans les nuages)

photo personnelle ERC © (Islande - Eyjafjallajökull dans les nuages)

merci à Olivier Vanderaa, mon ami, à qui j'ai emprunté, en écho, la dernière phrase, tellement inspirante, d'un de ces récents poèmes.

extrait :

"je désire troubler ces instants déroutants
je tu
nous les chaparder
& nous carapater
en état d'appétence je t'attends
en blanc
tranquillement assis
au bord du volcan"

Texte intégral à retrouver sur son profil Facebook

Commenter cet article