Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

C’est sa gare, il n'y a aucun doute, la vision floue qu'elle en a n'y fait rien. Les souvenirs se précipitent, se bousculent en un flot d'images. Elle se revoit petite fille, plus tard jeune femme. Un quai de gare Un billet Emportée pour un ailleurs Aller-retour...

Un vague murmure, Un smack arraché Pas un pétale de fleur Pas à pas L'éloignement L'indifférence La pudeur La timidité Le : «çà sert à rien !» Que sais-je ? Imposer une date limite de consommation Regarder avec nostalgie Et un pincement au coeur La pyrogravure...

même dans les cimetières, la pluie Une série qui semble ne pas vouloir s'arrêter. Pas un ami, pas un parent, un voisin un voisin que je croisais en chemin chacun notre petit chien noir au bout de la laisse. Quelques mots, rien de plus, un bonjour, la...

Je l’ai su d'instinct, c'est ainsi. J'ai eu raison de m'abandonner pour une journée. Quelle récompense ! Un titre troublant. Un pays : l'Islande Un écrivain : islandais Un traducteur : important ! Indridason : vérifier qu'un titre ne m’a pas échappé....

la vie comme je l’aime juste comme ça la ville est apaisée, pas un bruit, pas un cri le soleil réveillé est joyeux à peine un lambeau de nuage dans l'immensité bleu marial qui derrière le feuillage rouge taurin du grand érable se fraye un chemin pour...

Je voudrais, je voudrais, je voudrais… Et ci, et çà Et encore ci, et encore çà Et faire çà Et aller de-ci de-là Et ne pas aller là Et puis si, et puis non Je voudrais, je voudrais, je voudrais… Voir celui-ci Voir celle-là Je voudrais, je voudrais, je...

J'aurais pu faire plus simple : "la muraille de lave" Oui, mais je suis fascinée par cette langue parlée par une poignée d'irréductibles Islandais frémissants sur leur ile magique et terriblement simple et compliquée en même temps. Tout y est possible...

merci 10.000 fois ! à vous tous lecteurs, lectrices ! mon blog a passé les 10.000 visiteurs et les 17.000 pages vues ! ===== une pensée à chacun de vous.

un rayon de soleil apaiser les blessures de la pluie elle avait attendu lovée impénétrable couleurs insondables parfums dissimulés elle vient de s'épanouir sur ma main elle se pose veloutée et mystérieuse des couleurs de cannelle de vanille de caramel...