Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La tortue à plumes

chroniques, littérature, écriture, mots, passion, ateliers d'écriture, organisatrice d'évènements à Colombes

tout ce temps, je n'étais pas mort(e)

Publié le 21 Décembre 2010 par fuzzybabeth in ATELIER ECRITURE Colombes


Tout ce temps, je n’étais pas morte. Et pourtant tu étais loin à l’autre bout du monde.

Pendant que nos corps s’engourdissaient de froid, de neige et d’ennui.

Toi, tu exultais à l’autre  bout du monde. Les cocotiers, les vahinés, les fleurs de tiare, le soleil insolent nourrissaient tes jours.

Bien sûr que tu n’avais pas choisi. Tu avais eu une promotion. Tu avais à peine hésité. Pendant six mois tu avais essayé de te justifier pour masquer le plaisir que tu ressentais.

La reconnaissance de ton Board. Grosse promotion, grosse prime, pros salaire, grosse maison, grosses langoustes. Tout serait gros à l’autre bout du monde.

Tes désirs seraient comblés.

Tu allais nous laisser sur le bord de la route entre la froidure et la routine. Nous devrons t’attendre. Pas question de t’accompagner pour un an. Qu’est-ce en somme ? Si peu et pourtant nous devrons assumer le quotidien, entretenir la maison, la chaudière qui nous plantera. Pendant que pour toi la vie sera facile.

Oui, tu nous enverras de l’argent. Des virements réguliers. Les fêtes auprès de la cheminée se feront sans toi. La dinde ne t’attendra pas.  Enfin, celle farcie de marrons. Pour l’autre dinde, moi par exemple, l’affaire sera différente. Ton séjour au bout du monde ne s’est pas passé comme prévu. Non, tout ce temps je n’étais pas morte. Quand tu es revenu je n’étais plus là. Je ne t’ai pas attendu. Retourne donc voir tes vahinés. Je n’ai plus besoin de toi.

 

 

Chanson d’Emily Loizeau :

On dit qu'il y' fait toujours beau

C'est là que migrent les oiseaux

On dit ça de l'Autre bout du Monde.

J'avance seule dans le brouillard

C'est décidé, ça y'est je pars

Je m'en vais à l'Autre bout du Monde.

L'Autre bout du Monde ( x 2)

J'arrive sur les berges d'une rivière,

Une voix m'appelle, puis se perd

C'est ta voix, à l'autre bout du monde.

Ta voix qui me dit, mon trésor

Tout ce temps, je n'étais pas mort

Je vivais à l'autre l'autre bout du monde.

L'Autre bout du Monde(x2)

Sur la rivière, il pleut de l'or

Entre mes bras, je serre ton corps

Tu es là, à l'autre bout du monde.

Je te rejoins, quand je m'endors

Mais je veux te revoir encore

Ou est il ?, l'autre bout du monde.

L'Autre bout du Monde.

Commenter cet article