Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La tortue à plumes

chroniques, littérature, écriture, mots, passion, ateliers d'écriture, organisatrice d'évènements à Colombes

murmures des murs

Publié le 24 Mars 2011 par fuzzybabeth in vu - lu - entendu...

Affalée dans mon canapé, pour une petite pause bien méritée, je commençais à préparer une soirée calme devant un programme quelconque à la télé. La seule chose que je savais est que je ne regarderais pas le deuxième épisode du feuilleton de France 2, pourtant annoncé comme un grand moment, et primé au Festival de Luchon.

 

Le téléphone sonna dans le calme de la pièce, et une amie me proposa de l’accompagner dans le quart d’heure qui suivait, à l’Avant Seine, pour assister à « Murmures des Murs ».

 

Autant pour faire plaisir à mon amie que par curiosité, je lui dis ok !

 

Je n’aime pas le cirque, je n’aime pas le mime et je n’ai jamais aimé Chaplin, malgré son immense talent… mais il n’y a que les imbéciles etc….Je n’en nie pas la beauté, mais je ne m’y sens pas à l’aise. Je vais peut-être changer d’avis ce soir.

Je lui faisais confiance et comme elle m’avait si joliment parlé du spectacle précédent, je partis de très joyeuse humeur. Une soirée impromptue entre filles, c’est de toutes façons toujours un bon moment !!!

 

La musique éclectique, joyeuse, pleine de vitalité, déboulant dès le début du spectacle, je me suis sentie un peu rassurée. Je n‘allais pas être dans le silence toute la soirée.

 

Des cartons, des bulles d’emballage qui claquent, des chaussures rouges qui disparaissent, un parapluie, une jolie mise en scène.

Des décors très doux, des immeubles vides. Elle, qui escalade ces immeubles, qui rentre par effraction, qui disparaît, qui réapparait pour redescendre au sol.

 

Un magnifique dais qui protège notre héroïne. Un lit à roulettes. Des ballets, une danse sur une table qui se continue suspendue en apesanteur.

Un improbable personnage à la tête en forme de soufflet. Des infirmiers psychiatres ? Des pirouettes, du mime. Des personnages cachés derrière des masques un peu grotesques. Des marionnettes qui émergent de sous une maison. Un gondolier qui se fond dans le décor. Un immonde poisson qui de débat dans les flots d’une mer imaginaire. Un personnage qui grâce à un chapeau et une espèce de plaid se transforme en tortue !

Une imagination énorme, de très jolis décors doux et sobres. Un  spectacle onirique, drôle, plein de poésie, qui se déroule dans une multitude saynètes, toutes très juste.

Une succession de tableaux, tous différents, bien que suivant le même fil conducteur.

Une très belle comédienne dans son personnage de bout en bout. Que de cordes à son arc !!! Elle est son art !

Un public sage mais attentif et conquis, qui ne boude pas son plaisir, et qui remerciera la petite troupe de 7 personnages d’applaudissements nourris et sincères.

Un très joli moment. Pour moi, ce n’est ni du cirque, ni… mais un doux moment de rêve, une évasion dans un univers entre absurde, dérision, tendresse, passion et amour de l’autre, amour de l’art.

 

Merci de m’avoir invitée à partager cette soirée. Sans les problèmes informatiques de ton époux, je n’aurais jamais fait cette découverte. Il en restera quelque chose dans ma tête, et qui sait, si la saison prochaine, je ne prendrai pas des billets, enfin un billet, pour y retourner ou pour voir leur nouvelle création. Le rêve, l’évasion, la poésie… hou !!! çà fait du bien !!

 

http://www.evene.fr/celebre/biographie/victoria-thierree-chaplin-23112.php

P1050495.JPG


Commenter cet article