Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La tortue à plumes

chroniques, littérature, écriture, mots, passion, ateliers d'écriture, organisatrice d'évènements à Colombes

je cherche

Publié le 16 Octobre 2010 par fuzzybabeth in pastilles de vie

Je cherche

 

 

Ma nouvelle vocation

 

Ma nouvelle occupation

 

Je cherche le rouleau de scotch, j’avais cru le ranger dans la cuisine, il n’y est pas

Tant pis, je finirai mon paquet un autre jour

Je cherche les ciseaux pour couper la ficelle du paquet. Dans la cuisine ? Que nenni. Pourtant, je dois bien en avoir une douzaine de paires, et encore en fourchette basse

Je cherche des piles pour les radios, je ne les trouve plus. Alors depuis un moment plus une radio ne marche à la maison, sauf celle qui se recharge sur mon Mac. De toutes façons, personne n’écoute la radio. Ca ne prive que moi

Je cherche mes tongs, je viens de les retrouver dans un placard à la campagne. Elles étaient belles orange avec des feuilles vertes, elles ne m’ont plus plu elles ont disparu

Je cherche le tournevis, comme les ciseaux, enfin le tournevis électrique lui je sais où il est, mais j’ai perdu le chargeur, donc il ne me sert plus à rien. Alors, je ne visse plus rien

Je cherche un saladier, enfin un grand saladier, enfin un autre saladier. Tout le monde se foutrait de moi, j’en ai … trop, et bien ce matin, je suis descendue au sous-sol pour chercher un saladier, dans l’intention de préparer un vrai taboulé, une heure après j’étais toujours en bas, entrain de ranger et je suis remontée sans le saladier. J’en ai pris un autre et mon taboulé sera prêt demain.

Je cherche,

Je cherche

Chaque jour je perds quelque chose, j’arpente les escaliers, je monte, je descends et puis de guerre lasse je capitule, je remets au lendemain, ce que je pourrais faire le jour même.

Si j’avais le courage, je virerais la moitié de mes placards, j’aurais moins de choses, mais aussi moins de choses à perdre, à chercher, à retrouver.

Un jour, c’est ce que je me dis tous les matins,

Demain, demain sera un autre jour aujourd’hui,  j’ai perdu mes tickets de train et c’est la grève. Si je rate LE train, je vais attendre une heure, et le film sera commencé et cela ne servira plus à rien que j’aille à Paris, et je vais m’énerver, et je vais craquer et m’en prendre à la terre entière qui n’y est pour rien.

Foutu caractère, foutu bordel que ma vie.

A l’instant, je viens de perdre mon téléphone. Je vais m’appeler pour me retrouver !!!

Oui, mais je ne peux pas appeler sur le fixe, on a supprimé les appels vers les mobiles,  bon et bien j’attendrai demain.

Il n’y a que ma chienne que je ne perde pas. Et pour cause, c’est elle qui me retrouve toujours. D’ailleurs la voici elle attend pour aller se coucher, se blottir au creux de mes bras. Bientôt, je vais respirer l’odeur douçâtre de petite chienne que j’aime tant, et qui me calme si bien. La nuit est là, ah la lune s’est barrée, ou alors je l’ai perdu, je n’ai pas le temps de la chercher. Demain encore demain.

J’ai même perdu mes illusions, et elles je ne les cherche plus depuis longtemps. Il ne faut pas trop rêver quand même.

Commenter cet article

navaraanaq 17/10/2010 09:51



J'adore "Je vais m'appeler pour me..." Oui perdre ses illusions ! Vivement Socrate mardi... et cette parole de Lao Tseu "ne rien faire et il n'est rien qui ne se fasse"