Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La tortue à plumes

chroniques, littérature, écriture, mots, passion, ateliers d'écriture, organisatrice d'évènements à Colombes

histoires d'oursons

Publié le 21 Avril 2013 par la tortue à plumes in ATELIER CAKE A PLUMES 1

 

P1060751.JPG



Le monde

Les couleurs

Les oursons

Les continents

L'univers devant mes yeux

Les peuples réunis

L’Asie, l'Amérique, l'Europe

Je ne m'y retrouve pas tellement

Mes deux peaux rouges sont en majorité et pourtant ils ont disparu ivres de whisky, victimes d'un marché de dupe.

L'Europe est verte saignée aux quatre veines. Elle y a cru. Elle a crié :

Eurêka, euro, euh ! elle est en pleine déprime

Mes Européens ressemblent à des sémaphores, ils passent du vert au rouge via l'orange

J'oublierai les deux obèses du coin. Ils ne sont que guimauve

Je hais la guimauve, sauf celle qui a disparu, celle des fêtes foraines de toutes les couleurs qui s'enrobait autour du bâtonnet de bois et que je dégustais avec un plaisir d'enfant gâtée.

Elisabeth Capuana

 



 

(enfance – gourmandise – petit – bonbon – bien)

 

Premier atelier d’écriture « gourmande » !

Gourmande, c’est bien moi ! Écriture, pas trop ! Mais bon…

On me demande de prendre un bonbon, un petit ourson. Le mien est vert, couleur de l’espoir.

Il me rappelle mon enfance en Meuse, berceau de ma famille maternelle.

Oui, quand on était petits, les cousins et cousines, que nous étions, avions droit à des gourmandises offertes par la grand-mère.

Un peu de nostalgie me vient, aussi je vais m’arrêter là.

Pour une première prose, je m’en suis bien sortie, non ?

Mais ce n’est que mon appréciation...

Je ne pensais pas que j’aurais quelque chose à dire en voyant un petit ourson vert… Mais il faut croire que les mots vont et viennent comme ça, sans réfléchir.

À vous de juger, si vous le voulez bien…

Sophie P.



 

 

P1060775.JPG



 

(miel – montagne – peureux – spongieux – aveugle)

Le petit ourson de la montagne sort de sa tanière. C'est la fin de l'hiver. Un long hiver colombien. Aveugle, plutôt aveuglé par son environnement il se sent perdu. Sa maman n'est plus là, elle s'est échappée depuis longtemps du paquet de bonbons. Echappée n'est pas exact. Une petite chose goulue à museau noir a trouvé le paquet et fourré son nez dedans. La famille ourson en fut toute décimée et mutilée. La petite chienne, le ventre plein en a vomi toute la nuit ! branle-bas de combat dans la maisonnée ! nuit blanche !

Blanche comme le petit ourson rescapé.

Blanc ou albinos, il ne sait pas. Ours polaire, ours solaire, ours éphémère. Bientôt une main avide le saisira et l'engloutira.

En attendant le petit ourson blanc est tout peureux. Il est tout recroquevillé sur lui même. La peur le terrasse. Il n'ose plus bouger, il se sent spongieux en pleine déliquescence.

Il rêve de miel doré, de fleurs, de sa maman. Il veut rentrer dans le sac, se serrer avec ses copains et ses cousins rescapés du coup de folie du quadrupède.

Il s'emporte  :

"mais moi aussi je suis un quadrupède, et puis dans la vraie vie, je ne ferais qu'une bouchée de cette chose au poil noir.

C'est trop injuste,  on dirait Calimero ! je vais gonfler mes pectoraux, me jeter dans le miel et je leur montrerai à qui ils ont à faire.

Moi, l'ourson de la montagne magique, je suis le plus fantastique. Je suis l'ourson magnifique.

J'y crois.

On verra bien quel sera mon destin."

Elisabeth Capuana



P1060718.JPG



 

 

3 petits oursons en bonbon : un vert, un rouge et un blanc, un ours en chocolat devant mes yeux, mais ne pas écrire sur ces oursons ! Non, il faut imaginer des personnages !

Moi, la pro de l’écriture… Il va falloir que je me creuse un peu…

J’aurais pu partir sur « papa ours et ses petits », mais que dire…

Oui, l’ours brun de ma montagne et ses petits, mais Jean-Jacques Annaud l’a déjà fait avant moi !

Aaaahhhhhhhhhhhh !!! Que dire ????

Allez, c’est parti !

L’ours en chocolat, le gros ours à côté des minuscules…

Et si c’était… je ne sais pas moi… Monsieur est parti en balade et a rencontré 3 enfants de nationalités différentes : et oui, ceux-ci sont tous amis malgré leur diversité !

Ah ! Utopie quand tu nous tiens…

Mais comme ce serait bien de voir des enfants comme ça, qui ne se prennent pas la tête en grandissant et n’écoutent pas leurs aînés…

Et si l’avenir c’était ça : tous différents, mais ensemble… Un monde parfait dirons-nous…

Rêvons, rêvons… On ne sait jamais !


Sophie P.



 

l'ourson


Ce bijou était désiré depuis longtemps. 

Parure centrale dans la belle bijouterie du centre-ville. 

Chaque fois que je fréquentais cette rue, je m’arrêtais pour le contempler. 

Le temps a passé et un jour ce bijou a disparu de la vitrine. 

J’ai alors ressenti un sentiment de perte. 

Bien plus tard, en séjour en Bourgogne, je suis rentrée dans la boutique d’un antiquaire. Je ne cherchais rien de particulier.

Il pleuvait fort et c’était une occasion charmante d’échapper aux eaux glacées.

Soudain, dans une petite vitrine, je l’ai aperçu ! 

Il trônait sur un coussin turquoise.

Un désir furieux s’est emparé de moi.

Sans en demander le prix, j’ai décidé de l’acheter.

L’antiquaire était ravi, moi aussi !

Parvenue dans ma maison, j’ai déroulé doucement le papier de soie.

Dans ma paume, le bijou rouge-sang scintillait.

Au soir, il ornait mon cou.

Léger, il se balança sur ma peau.

Impression subtile d’un bijou imaginaire 

Par la fenêtre, la nuit est entrée dans la maison, mais rien n’était sombre !

Une belle journée s’était écoulée.

 Mireille




 

 

P1060754.JPG




 à consulter aussi sur :

http://plumesmagiques.over-blog.com/4-index.html         




Commenter cet article