Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La tortue à plumes

chroniques, littérature, écriture, mots, passion, ateliers d'écriture, organisatrice d'évènements à Colombes

flocons

Publié le 12 Mars 2013 par la tortue à plumes in pastilles de vie

P1060675

 

 

Une chape de plomb est tombée sur la ville, le département, la région, bref ! la moitié de la France. Le sud va bien merci pour lui.

Après une pluie verglaçante, il y a vingt-quatre heures, la neige a décidé de s'inviter elle aussi. Vingt-quatre heures qu'elle déverse sans aucune retenue, sans aucune pause, des flocons de toutes les grosseurs, des petits, des très gros, comme des cotons à démaquiller, comme dirait mon amie, une logorrhée de flocons qui ont, comme d'habitude, bloqué la vie normale.

Les avions ne peuvent plus décoller,

Les concerts sont annulés

Le métro aérien est aux abonnés absents

Le RER… no comment

Le train fait ce qu'il peut

Les routes… quelles routes ?

Impossible d'aller à Deauville, noyée sous la neige, le train s'arrête à Lisieux.

Impossible d'aller à Lille. Et qu'est-ce que j'irai faire à Lille ?

 

Banalité : nous sommes encore en hiver, eh oui, et même si c'est très rare, la neige fait partie de l'hiver !

Et puis, calmons-nous un peu puisque régulièrement il neige au mois de mai.

C'est vrai, un soupçon d'inquiétude me fait craindre pour les arbres qui commençaient à bourgeonner et à préparer les fruits de l'été.

C'est vrai que vingt-quatre heures de neige, il y a très très longtemps que je n'avais pas connu

C'est vrai… et alors ?

 

Bizarre, un projet de vacances me posait problème. Je sentais en amont un je ne sais quoi impossible à identifier, mais je sentais quelque chose de négatif sur ce séjour. Maintenant je sais : la neige ! la neige qui bloque les autoroutes, les routes.

Pourtant, çà aurait été beau de marcher sur la plage les pieds dans la neige, laisser des empreintes blanches au lieu des empreintes dans le sable.

Bizarre, ces sensations, on m'appelait la sorcière dans une autre vie …

Dérangeant…

Que puis-je y faire ?

Rien.

Laisser les flocons tomber, tomber et s'amonceler sur l'herbe qui rêvait d'être verte, sur les plantes en pleine montée de sève qui vont se recroqueviller sur leurs tiges au risque de périr.

La nuit est tombée depuis longtemps, le ciel est plombé, les toits sont blancs, et moi je surnage dans cet univers étrange et floconneux à l'unisson de mes pensées.

Un regain d'énergie pour détourner mon angoisse, j'ai sorti le chiffon et ai tout bousculé, les meubles ne s'en sont pas remis. Il n'a pas aimé. Moi, oui, alors tout va bien la neige peut continuer de tomber demain je continuerai mon nettoyage de printemps, qu'il neige, qu'il pleuve, qu'il vente… je me réserve le droit, si le soleil venait, d'en profiter et de tout laisser tomber, il y a peu de chance ! Alors demain, je préparerai le printemps dans la maison pour me faire plaisir et qu'importe les critiques et le jardin tout blanc.

  



 

Commenter cet article