Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La tortue à plumes

chroniques, littérature, écriture, mots, passion, ateliers d'écriture, organisatrice d'évènements à Colombes

drôle de nouvelle !

Publié le 25 Juillet 2010 par fuzzybabeth in pastilles de vie

 

Facebook, encore et encore.

 

Une amie y annonce son divorce. Evidemment que je n’aurais jamais pensé cette situation possible !!!! J’en suis désolée. Et, je ne sais pas pourquoi, mais j’étais persuadée que c’était elle qui avait pris l’initiative. La chose me semblait logique. Mais non, je m’étais trompée.

Je la connais peu c’est vrai. Mais son visage et son air mutin, m’ont tout de suite conquise. Un grand sourire lumineux.

La dernière fois nous fêtions joyeusement, dans leur jardin, autour d’une gigantesque paëlla leur départ pour Madrid. Tout devait partir sauf le chat qui restait chez des voisins-amis. Il y serait heureux.

Nous avions fait le tour de la jolie Résidence en devisant de choses et d’autres et en nous découvrant un peu. Je lui avais confié quelques secrets personnels un peu lourd.

Difficile lorsque les maris sont des copains, sans être des copains, mais tout en ayant des points communs.

Parfois, ayant lu par hasard des mails destinés à mon mari, j’étais un peu choquée par le ton docte et péremptoire de son copain, peu en rapport avec le ton d’un mail. Un mail n’est pas une lettre écrite sur du papier avec en-tête et formule de politesse.

Ceci n’est pas mon problème. Histoire de mecs qu’ils se débrouillent.

Et patatras c’est à Madrid que tout se délite. Moche.

Je te fais confiance mon amie tu sauras rebondir. Non, tu n’as pas mis quatorze ans de ta vie à la poubelle. Tu as vécu, tu as aimé, tu as ri, tu as été heureuse. La vie n’est rarement telle qu’on l’a rêvé ou envisager.

Vous avez une fantastique petite fille. Je pense à elle. Il n’y aura peut-être plus les tartines tous les matins. Ses frères et sœurs ont déjà connu cette situation. Ils sauront l’aider. J’ai, malgré tout, un pincement au cœur pour toi. Enfin pour vous deux.

Je te garde, non, je t’offre mon amitié, elle me semble plus simple dans cette situation. C’est idiot mais c’est ainsi. J’espère ne pas te choquer, ce n’est pas le but.

Si tu veux bien l’accepter alors nous nous reverrons.

En attendant, bon courage pour les semaines qui vont suivre. Il t’en faudra. Il n’y a rien d’autre à dire. 

Commenter cet article

sophie 27/07/2010 00:28


Merci mon amie Elisabeth,
c'est vrai que notre dernière entrevue était à Rueil mais je te suis régulièrements à travers de FB dans tes voyages et tes commentaires musicaux, plus agréables et réalistes que ceux de mon futur
'ex'. C'est vrai que de ces 14 ans il ressort une petite fille fantastique, et j'irai de l'avant pour elle. C'est mon plus beau cadeau, en plus de notre amitié. Merci pour ce bel article et à très
vite, à Paris ou ailleurs.