Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La tortue à plumes

chroniques, littérature, écriture, mots, passion, ateliers d'écriture, organisatrice d'évènements à Colombes

Chapitre 4 ou + Raphaël

Publié le 28 Novembre 2010 par fuzzybabeth in vu - lu - entendu...

OLYMPIA 26 NOVEMBRE 2010

Pour un bon concert ce fut un excellent concert.

J’avais dit que je n’irais pas à l’Olympia.

Il n’avait pas revendu mon billet. Lundi, il me demande si j’ai changé d’avis : ???? mardi et mercredi aussi. Il est patient, il me connait.

Non, je n’ai toujours pas envie. Et puis je réfléchis : l’Olympia. L’endroit où les émotions, les chansons, les artistes prennent vie.

Place au deuxième rang en mezzanine.

Pourquoi s’en priver ? Je veux me faire mon opinion. Voir si je peux revenir sur ma bouderie.

J’ai vu tous ses concerts depuis toutes ces années. C’est comme arracher une page d’un livre que  de ne pas participer à celui-ci.

Oui, je sais Funambule et patati. Présentation des premières chansons de ce qui allait donner Pacific 231. Début de la déconnexion.

Me (nous) voici partie. Quelques flocons volètent. Dans mon sac, ni Lumix, ni jumelles. Le recul.

On zappe la première partie. Juste à l’heure pour le concert qui commence à 21h.

Beau public, ni jeune, ni vieux, beaucoup de couples.

Je frôle Jean Louis Aubert. Zut, mon idole. Sans un mot, je m’installe à 5 places de lui. Coïncidence, ce matin, j’avais écouté des extraits de Roc’ Eclair. Et pendant nos 9 minutes de train, il avait été notre sujet de conversation. Je ne pense qu’à une chose aller lui parler à la sortie, même si je suis tétanisée. Raté il sera parti avant la fin.

Tiens devant moi, Nelson Montfort, je domine son abondante chevelure.

Les lumières s’éteignent. Le public hurle. La musique déboule, forte et nerveuse. Raphaël attaque avec Terminal B. Je pensais qu’il serait en costume, pour une fois, comme sur la pochette de l’album, et ses musiciens. Non, il porte un blouson de cuir, ses jeans informes et ses bottes, le cheveu « out of bed ». Puis les titres s’enchaînent, alternance de son nouvel album et d’anciens morceaux. De tous ces albums il y a une jolie matière pour façonner un spectacle harmonieux. Le rock, les balades, le groupe, l’acoustique. On sent qu’il prend du plaisir à être là, à revenir à l’Olympia.

Il s‘est entouré d’excellents musiciens. Toby Dammit (ancien batteur de S. Eycher). Yann Péchin, guitare, dont le jeu un peu trop métallique m’a un peu dérangé.  La fidèle Elsa Forlonghi, Julien Schulteis aux claviers et Alain Verderosa à la basse.

Un concert très cohérent dans la construction de la setlit.

Il faudra attendre le rappel pour qu’il attaque « le patriote » la chanson qui fâche, comme il dit. La musique est superbe et m’aide à digérer tant bien que mal les paroles. Les applaudissements et quelques sifflets seront au rendez-vous.

J’ai vibré à « sur la route » que j’aime tant. Un instant, j’ai pensé que JLA viendrait partager avec lui ce morceau, ce souvenir. Leur parcours commun est bien terminé. Raphaël a pris son envol et un très bel envol.

 

Pour finir :  une belle reprise de « osez Joséphine » en acoustique. Moment d’émotion qui parcourt la salle.

Un bémol. Le passage obligé de David Bowie qui ne grandit, ni l’un ni l’autre. Un progrès : il n’y a plus qu’une seule chanson !

 

Nous sortons. D’autres flocons volètent.

L’apaisement revient. Quelque chose a changé.

« Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis ». 

Il ne me reste plus qu’à acheter l’album !

Je n’aime toujours pas certains textes, mais je peux les entendre, les comprendre.

Je ne suis plus fâchée. Les sentiments ont retrouvé leur juste place.

Je serai là au prochain concert.

 

Raphael : + guitare acoustique, harmonica et piano

& :

Yann Péchin         : guitare (ex guitariste de A. Bashung)

Alain Verderosa    : basse

Toby Dammit        : batterie (ex batteur de S. Eycher, J. Evans, I. Pop, ...)

Julien Schultheis   : claviers

Elsa Forlonghi       : violoncelle, piano, guitare et chant

 

 Setlist du Concert :

Intro

Terminal 2b (Pacific 231 - 2010)

Le Bar De L’Hôtel (Pacific 231 - 2010)

Ne Partons Pas Fâchés (Caravane - 2005)

Je Hais Les Dimanches (Pacific 231 - 2010)

Chanson Pour Patrick Dewaere (Caravane - 2005)

Caravane (Caravane - 2005)

Ca Doit Etre L’Amour (Pacific 231 - 2010)

Odyssée de l’Espèce (Pacific 231 - 2010)

Versailles (Pacific 231 - 2010)

Né Dans Ca (Poème de Charles Bukowski)

C’est Bon Aujourd'hui (Caravane - 2005)

Schengen (Caravane - 2005)

Dharma Blues (Pacific 231 - 2010)

La Petite Misère (Pacific 231 - 2010)

Locomotive (Pacific 231 - 2010)

Prochaine Station (Pacific 231 - 2010)

Et Dans 150 Ans (Caravane - 2005)

 

Encore 1

Modern Love (David Bowie Cover) (from Let's Dance - 1983)

Le Patriote (Pacific 231 - 2010)

Sur La Route (La Réalité - 2003)

Le Vent De L’Hiver (Je Sais Que La Terre Est Plate - 2008)

 

Encore 2

Osez Josephine (Alain Bashung Cover)


 


 

 

 

 

 

 

 

CONCERTS

Commenter cet article