Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La tortue à plumes

chroniques, littérature, écriture, mots, passion, ateliers d'écriture, organisatrice d'évènements à Colombes

bleu de Lectoure

Publié le 27 Mai 2010 par fuzzybabeth in pastilles de vie

Un vrai coup de cœur pendant mon séjour avec vous. Pas évident d’inviter une copine à partager le joli chalet au bord de la piscine. Le cagnard rendait nos nuits un peu agitées plus que nos dégustations de petits vins locaux.  Nos balades m’ont laissé de nombreux souvenirs.

Je ne connaissais pas le Gers. J’y retournerai.

Il y a tant d’histoire, tant de richesse concentrée sur un seul département.

Bien sûr, je n’oublierai pas le rosé, si frais, de chez Magnaut dont nous avons un peu abusé, un soir au«moulin du petit gascon», la légende des chats d’Angeline à La Romieu, l’ Abbaye de Flaran, Cassaigne, la Baïse, Condom notre port d’attache, Laressingle et ses roses vertes,  le pont d’Artigues, et mille autres petits bijous. Je n'oublierai pas notre incursion dans le Lot & Garonne, Nerac et Henri IV,  Heux et la petite chapelle que tu aimes tant, le chais de Robert et Adeline, où juchées sur une échelle nous nous remplîmes les narines de l’odeur d’un vieil armagnac, et pas que les narines ! pas plus que les petits canards que je n’ai pas voulu prendre en photo. Aujourd’hui ils se reposent dans des bocaux  attendant des toasts chauds.

Je n’oublierai rien. Surtout pas notre visite à Lectoure, un vrai coup de coeur. Vous ne m’aviez rien dit, je ne m’étais pas renseignée, portée par votre connaissance de la région. Je pensais visiter une fromagerie,  comme à Roquefort, pour moi le bleu c’est du fromage. Grave erreur, le bleu de Lectoure est un pigment bleu, le PASTEL, provenant d’ « Isatis Tinctoria » Napoléon l’utilisait pour les uniformes de ses armées.

Après notre visite guidée, j’en repartirai sous le charme avec un joli chèche blanc et bleu qui m’accompagne dorénavant tout l’été.

 

J'étais bien avec vous mais j'avais un sentiment quasi permanent d'Italie, l’Italie de mes amours.

Vous m’avez raccompagnée à Agen, le charme était rompu. Je vous laisse là mes souvenirs, ils sont si doux à mon cœur, j'ai été très heureuse avec vous, mais toi pourquoi ne m’accompagnes tu plus jamais ? Allez on va dire que tu respectes ma liberté et ta tranquillité, on est quitte encore une fois.

 

 

P1020338.JPG

(avec modération l'alcool !!!!)

Commenter cet article