Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La tortue à plumes

chroniques, littérature, écriture, mots, passion, ateliers d'écriture, organisatrice d'évènements à Colombes

gédéon le pigeon

Publié le 19 Juillet 2020 par la tortue à plumes in 2020, PO & ZIE, saga covid19

Bonjour pigeon 

Comment vas-tu ? 

comment va ta vie ?

tu te crois invisible, tu as presque réussi mais je t’ai entendu,

j’ai entendu le froissement de tes ailes,

j’ai entendu les morceaux des brindilles qui cédaient sous la pression de ton bec acéré

j’ai entendu les feuilles rouges qui s’agitaient sous ton poids

puis tu as changé de branche

tu vas, tu viens et tu repars 

viens-tu chercher de la nourriture pour ta nichée ?

je crois plutôt que tu prépares de nouvelles naissances

la saison des amours dure longtemps chez les pigeons.

 

Il y a quelques années tu nichais dans cet arbre

l'année suivante tu es revenu tu as essayé la glycine

tu y as fait ton nid et puis tu es parti

aucun petit n'est né

cette année encore tu étais là,  mais tu n’es pas resté 

en revanche tu n’as pas oublié le grand arbre rouge 

dont moi j’ai oublié le nom

Celui qui cette année rentrait presque dans ma chambre…

et qu'il a fallu tailler.

 

On ne voit que ce que l’on veut voir 

à cet instant précis je ne vois que toi 

j’oublie, moi qui habite dans une impasse au calme, 

que les travaux en face de chez moi me sont insupportables 

après avoir subi le confinement et le déconfinement

et le masque et les gestes barrières 

j' aurais tellement aimé que mes journées soient douces dans mon tout petit jardin francilien pour cet été d'une sorte de renaissance

même si peut-être que provisoire.

 

Alors je te regarde, je ne vois que toi et je me calme pour un instant pour une minute ou un peu plus

tu viens de t'envoler une grosse brindille dans le bec

dis quand reviendras-tu ?

avant de te laisser je vais te dire que je t’ai baptisé Gédéon

pourquoi ?

Surtout ne me le demande pas ce fut juste un flash qui traversa mon cerveau.

=====

Commenter cet article