Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La tortue à plumes

chroniques, littérature, écriture, mots, passion, ateliers d'écriture, organisatrice d'évènements à Colombes

oser rose et le long ruban bleu laineux

Publié le 25 Novembre 2019 par la tortue à plumes in 2019, PO & ZIE, la Ruche des Arts - revue Plein Sens

Inlassablement, elle tricotait au point de riz, une bande de laine bleue.
Au bout du rang, elle tournait son tricot, 
vérifiant que son armée de pelotes attendaient bien dans son panier.
Une maille à l'endroit - une maille à l'envers
l'architecture de son tricot, il n'y avait plus que ça dont elle se souvenait.
Elle n'osait ni ne savait plus rien d'autre.
Sa mémoire s'était peu à peu effacée,
ses enfants ? elle avait oublié 
comme elle avait oublié l'odeur des sapins du jardin ou de la compote de pommes.
Les bisous sur la joue ? elle ne savait plus en donner,
perdue et seule dans son monde, perdue dans sa vie.
 
Dès huit heures du matin, elle prenait son grand panier 
mettait son incontournable chapeau de feutre noir puis sortait de chez elle. 
Elle se dirigeait vers le luxuriant jardin de la mairie, celui que l'on dit "éphémère". 
Elle s'asseyait sur le banc près de la fontaine claire,
puis sortait son tricot : une maille à l'endroit - une maille à l'envers.
Son ouvrage était chaque jour plus long, plus lourd
maintenant, il trainait par terre en une sorte de petit ruisseau bleu.
Intrigués, seuls les enfants osaient venir vers elle, pour lui sourire et lui parler,
s'enveloppant dans le long ruban laineux, comme on cajole son doudou.
Les mamans ne disaient rien ne sachant pas comment oser l'aborder.
Eux, avant de partir lui disaient :  "bonsoir madame, à demain".
 
Demain c'était hier, les enfants ont attendu, la dame n'est pas revenue.
Le soir chez elle, elle s'était prise les pieds dans le long ruban bleu
se fracassant le crâne au dépourvu. 
Derrière le corbillard seul un chat blanc qu'elle nourrissait de temps en temps
suivait en miaulant.
Lui avait osé ! Les autres étaient lâches, pleutres, peureux, des ignorants.
Ah si seulement ils avaient connu le mot  "OSER" !
ils auraient pu écrire  "ROSE" sur une case triple de leur jeu de Scrabble
pour lui offrir en cadeau d'amitié partagée, ce joli mot si doux à l'oreille.
Mais non ! le verbe oser est vraiment un gros mot. 
=====
Parution  Plein Sens n° 46 :  OSER
oser rose et le long ruban bleu laineux
oser rose et le long ruban bleu laineux
Commenter cet article