Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La tortue à plumes

chroniques, littérature, écriture, mots, passion, ateliers d'écriture, organisatrice d'évènements à Colombes

sur le fil du rasoir et autres...

Publié le 5 Décembre 2018 par la tortue à plumes in ami(e)s de la tortue, Atelier saison 2018 CSC Fossés-Jean

Sur le fil du rasoir, c'est ainsi qu'elle vit au quotidien... Son appartement ressemble à un foutoir. Elle n'y voit pas d'inconvénients. Si tu es gêné pour y trouver ton chemin, elle te répond : « Va voir ailleurs si je n'y suis pas, espèce de bachibouzouk mal lanterné ! » Mais si tu n'es pas rebuté par cet aspect peu civil -pour employer un euphémisme à la mode-, tu risques de découvrir un cœur ouvert à tous les vents, aussi sensible qu'un fil de rasoir, un esprit qui cabriole avec les événements du jour, qui peut te faire pleurer, puis rire, puis pleurer, puis rire... A quelle heure se lève-t-elle ? Cela dépend évidemment de l'heure du coucher. Les êtres communs vont au lit avant minuit. Après les douze coups fatals, dans les romans remplis de frissons, tout commence après minuit : le silence qui devient angoissant, le bruit qui devient insolite et vous contracte le ventre. Notre amie commence à vivre après minuit. Mais rien d'angoissant. Seulement la liberté et le plaisir de se retrouver dans un monde un peu moins peuplé. « Je respire mieux. » dit -elle, trop de gens me bouffent mon oxygène dans la journée. Elle vit sur le fil du rasoir et ma foi, je la trouve fort sympathique.
Antoinette

✧✧✧✧✧✧

 

Adieu Gandja

Gandja est partie. Elle a quitté sa tendre maîtresse. Elle n'a vécu que le temps d'un feu follet. Mais que de souvenirs ne laisse-t-elle pas. Les êtres humains ne savent pas aimer comme les chiens. Il n'y a pas de termes adéquats pour traduire ce qu'ils peuvent vous faire ressentir quand ils vous regardent avec leur regard. Affectueux, c'est la pauvreté de notre langage. Gandja est partie à 7 ans, en pleine force de l'âge, sidérant la vie de sa maîtresse encore stupéfaite. Sur un lit de roses, Gandja, je veux te déposer. Qu'il te soit doux. Que la terre qui te couvre soit aussi chaude et parfumée que ce coussin de fleurs. Tu laisses ta maîtresse dans la tristesse aujourd'hui. Elle se demande comment elle peut t'oublier puisque tout dans cette maison est imprégné de ton odeur. Gandja, chienne bien aimée, tu laisses un vide. C'est doux d'aimer. C'est douloureux d'aimer. Mais il n'y a rien à regretter car Gandja invitait à l'amour.

Antoinette

✧✧✧✧✧✧

 

Histoire imbécile

– Mamie, la prof de français a décidé de nous pourrir la vie.

– Qu'a-t-elle encore fait, cette affreuse ? La grand-mère a les oreilles larges et avec son petit-fils, la complicité est implicite.

– Voilà le sujet qu'elle nous impose : « Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis. Un texte de 15 lignes minimum. Elle vient de nous le donner, ce vendredi. T'imagines?!!

Mamie imagine tout à fait. Son amour de petit-fils ne travaille pas pour l'école le week-end. C'est sacré. La vie est trop courte, trop précieuse pour qu'il s'enquiquine à des exercices rébarbatifs qui n'ont jamais aucun sens, selon son humble opinion.

– Ouais, qu'attends-tu de moi ?

Antoinette

✧✧✧✧✧✧

 

✑✑✑✑✑✑✑✑✑✑✑✑✑✑✑✑✑✑✑✑✑✑✑✑

Sur le fil du rasoir

J’étais sur le fil du rasoir

Lorsque j’étais au bout du désespoir

Quand une personne m’a tendue la main

J’étais sur le fil du rasoir

Sans trop savoir comment faire

Quand j’ai dit tout ce que j’avais sur le cœur

J’étais sur le fil du rasoir

Quand j’ai fini par accepter la vérité

Une vérité que je ne voulais pas accepter

Pour une simple et bonne raison

Que j’avais peur de parler

J’étais sur le fil du rasoir

Lorsque j’ai fait semblant de ne pas y croire

J’étais sur le fil du rasoir

Lorsqu’il a fallu que je vive avec mon désespoir

bouledenerf92

✧✧✧✧✧✧

 

 

Un chat

Me promenant dans la forêt

J’ai croisé un chat

Un chat au regard malicieux

Un regard aux yeux bleus émeraude

Entouré de jolies fleurs

Des fleurs, entourées d’arbres,

Des arbres à n’en plus pouvoir

Il était là à 4 pattes

Il a croisé mon regard

Au point de décider à le garder

Et commencer enfin une vie,

Une vie à deux

bouledenerf92

✧✧✧✧✧✧

 

 

Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis

Quand je me lève le matin

Je regarde par la fenêtre

Je regarde le temps

J’ouvre ma garde-robe

En me demandant qu’est-ce que je vais mettre aujourd’hui

Je prends une jupe et un haut

Pui change d’avis à la dernière

Je prends un pantalon

Je sors dehors, pensant que le temps sera froid

Je me rends compte qu’il fait beau et chaud

Finalement, sur la route je me dis :

J’aurais dû rester sur mon premier choix

Et là je me dis : « bah, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis »

bouledenerf92

✧✧✧✧✧✧

 

✑✑✑✑✑✑✑✑✑✑✑✑✑✑✑✑✑✑✑✑✑✑✑✑

 
Support de "sur le fil du rasoir" :
KOOL SHEN -
[Refrain]
J'ai vu le monde changer, encenser des hommes plus dangereux qu'un cancer
Surgir de l'ombre, l’insensé. Avoir autant de savoir et voir comment on s'en sert
Une vie sur le fil du rasoir
Un avenir aléatoire
J'ai vu le monde changer

On avance tous dans le fond un peu sans savoir
La plante des pieds usée par le fil du rasoir
Ici c'est payant même pour t'assoir, j'te le conseille pas
À rester statique, y a très peu d'addition qu'on n'paie pas
L'avenir est crispé car même équipé
On a conscience que c'est truqué, qu'les dés sont pipés
Même ceux qui fixent les règles commencent à flipper
Maîtrisent plus tout donc au pouvoir ils restent agrippés
Hollande, tu crois qu'il sait ce qu'il fait ?
Sarko, il a fait quoi à part se faire kiffer ?
'Sont là pour s’empiffrer. Rien d'étonnant à ce que ça bascule dans l'extrême
Quand il n'te reste plus que la haine pour t'enivrer
Sur le fil du rasoir, on piétine
Des obstacles à chaque pas, des soucis depuis la tétine
J'hésite entre le destin et le hasard
T'hésites entre rester calme et foutre le bazar
etc...


J'ai vu le monde changer

============

Commenter cet article