Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La tortue à plumes

chroniques, littérature, écriture, mots, passion, ateliers d'écriture, organisatrice d'évènements à Colombes

Il fait un temps à somnoler

Publié le 16 Décembre 2018 par la tortue à plumes in PO & ZIE

 

Il fait un temps à somnoler, alors je somnole

puis je m’endors

je me laisse porter par le calme hivernal qui règne dans la maison.

 

La petite chienne dort, je sens son souffle dans le creux de mon cou,

elle m’apaise

elle sait comment calmer mes angoisses, mes douleurs, mes doutes,

son seul souffle léger comme une plume me suffit.

 

Maintenant je dors

je rêve de mille petites choses, des petits riens

des fragments de bonheur

des miettes de joie

d’instants de rire

d’un gâteau à la crème qui fondrait dans ma bouche

d’une balade à l’ombre de grands arbres

puis d'une grande tasse de chocolat encore fumant.

 

La nuit est tombée

je viens de me réveiller

toujours sous mon plaid

la petite chienne continue son long sommeil

je reprends ma lecture.

 

Pour une fois, je ne suis pas en Islande

je suis montée un peu plus haut vers le nord

vers la Laponie,

un meurtre a été commis

un pasteur a été tué, dans son église, très salement amoché par l’assassin.

 

Un dimanche à lire

voilà qui est rare

même si c'est un polar.

 

Besoin de ce calme

de me retrouver moi rien que moi

sans autre objectif que de passer

cette journée du dernier week-end avant Noël

comme si le temps s’arrêtait

comme si rien ne se passait à l’extérieur

comme si les gilets jaunes n’avaient jamais commencé la révolution

et mis le désordre dans mes pensées

comme si mes cadeaux de Noël étaient déjà emballés.

 

Je ne demande rien.

Encore qu'un bon feu de cheminée bien craquant et bien odorant me ferait le plus grand plaisir ;

je me contente du scintillement des guirlandes lumineuses qui décorent ma maison,

de la lumière douce qu'elles diffusent

et du parfum fraise de ma bougie qui brûle joyeusement

dans son grand bocal rose.

 

J’ai repris mon livre et lu quelques pages.

Je me plains du froid, mais dans mon histoire il fait -15° à Kiruna,

du coup je sens le froid qui me pénètre

la neige qui rentre dans mes chaussons

mon nez qui se gèle

et mes yeux qui se collent de givre.

 

Le livre vient de tomber de mes mains,

je me suis de nouveau endormie

je suis en mode clignotant

cinq minutes de lucidité

cinq minutes d’obscurité.

 

Je ne sais pas lesquelles je préfère

je vais y réfléchir avant de replonger

dans les bras de morphée

ou d’aller boire un café.

=====

Commenter cet article