Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par la tortue à plumes

Il n'y a rien d'autre à ajouter :
"4 poèmes d'Aleksey Porvin"
 
Ce matin, je ne connaissais, ni son nom, ni son existence, ni sa création.
Le coup de coeur de ce jour, pour lequel il faut remercier la traduction, au scalpel, d'Éric Boury,
la poésie qui me fait vibrer
j'ai tout posé pour pouvoir les lire
les mots se sont déjà imprégnés dans mon coeur
tout y est, si j'osais, je dirais qu'il y a du Rilke, mais oserais-je ?
(En ai-je la compétence suffisante pour juger ou comparer ?)
Quoi qu'il en soit, je suis bouleversée par ses mots et c'est avec enthousiasme que je les partage avec vous. Faites les vivre, partagez-les...
Je vais les garder précieusement pour un prochain atelier, s'il y en a un bientôt !
=====

 poème '1' d'Aleksey Porvin

Le vase qui tombe salue le sol
de ses fleurs et de son eau trouble,
le cercle de verre brisé
jonche le parquet, où le coupable -     

chaque éclat crisse tout en cruauté vernie -
s'est réfugié sous la garde-robe
bien que toujours à portée de l'eau, comme
chaque bruit est à portée du silence.

Un minuscule éclat de verre explore l'entaille
& cherche un semblant d'âme au fond du doigt
Il ne s'en trouve aucun dans la veine limpide,
pas un seul & maintenant n'est nulle part ;

mais il est transparent & par conséquent                                                                  capable de voir,
à travers lui-même il contemple la douleur :
le lieu - une goutte de sang,
un angle mort à la surface du verre.

 

 

Commenter cet article