Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par la tortue à plumes

 
Je l’ai su d'instinct, c'est ainsi.
J'ai eu raison de m'abandonner pour une journée.
Quelle récompense !
Un titre troublant.
Un pays : l'Islande
Un écrivain : islandais
Un traducteur : important !
Indridason : vérifier qu'un titre ne m’a pas échappé.
On peut critiquer Amazon. (Le reste est un autre débat)
Amazon : rechercher le traducteur ? Et pourquoi pas ?
L'abyme : pléthore de titres, et d'auteurs dont une majorité ne m'est pas inconnue, mais... mon regard tombe sur Sjón à ce moment inconnu de moi ?
Un joli hasard.
Je découvre qu'il a collaboré avec Björk ! un énorme bon point, qu'il a écrit les textes de "dancers in the dark" un autre énormissime bon point.
Choisir un titre, difficile ! les 3 disponibles en français me plaisent. Pas récent celui que je choisis. On verra bien.
Il y a urgence : commander !
Ce matin 9H20. Il est là, aussitôt quelque chose m’attire.
J'ouvre le livre…
Et je ne le lâcherai plus jusqu’au dernier mot.
Un conte, un vrai conte, sans concession avec sa violence, sa folie, sa douceur.
Je suis emportée par :
l’histoire, la narration, l'écriture, le rythme, les mots, la période, la concision, la précision.
Il est question :
- de 1883
- d'un renard
- d'un chasseur
- d'un pasteur
- d'un botaniste
- d'handicapés
- de froid, de gel, de neige, de glace
- de montagnes, de landes
- de corbeaux
- de plumes d'oiseaux
- de la mort, de morts
- de poésie
- de poètes français
- de ciel bleu
- de tête de morue
- d'enterrement
- de vengeance
- d'amour
- de compassion
- de thé
- de passion
- de tendresse
- de rudesse
- d'enchantement
- d'Islande et d'Islande
- d'aurores boréales
- d'un trois-mâts
- d'Ovide
 
J’ai ri, j'ai souri, j'ai eu des hauts le cœur, j'ai senti les larmes poindre, j'ai …
j’ai adoré. Il y a tellement longtemps que je n'avais pas retenu mon souffle et tout arrêté pour me consacrer entièrement à un livre, j'en suis encore étonnée, mais tellement remplie que je ne regrette rien. Rien du tout.
Il me reste à attendre les deux autres titres déjà commandés, non sans avoir vérifié le nom du traducteur. On n'est jamais assez prudent.
Mon rêve d'Islande continue au-delà des paysages.
Je ne veux pas me réveiller.
J'ai trouvé les voyelles islandaises sur mon ordinateur. Pour les consonnes ce n'est pas au point. Je continue à chercher.
=====
"Le moindre des mondes" chez Rivages : je suis sur une autre planète...
=====
Skugga-Baldur

Commenter cet article